Des rues scolaires à Toulouse ? Une réunion pour échanger

Et si on apaisait les abords des écoles en fermant à la circulation les rues aux heures d’entrée et de sortie d’école ? C’est ce que font déjà Paris, Bordeaux, Lyon, Orléans, Nantes, Cugnaux, Londres, pourquoi pas Toulouse ?

On vous propose une réunion en visio le jeudi 13 janvier à 21h pour écouter le témoignage d’un élu et d’une maman qui ont mis en place une rue scolaire à Cugnaux. Puis nous échangerons ensuite autour d’un kit d’organisation que les Faiseurs de Ville ont préparé sur la base de l’expérience d’autres villes pour voir comment lancer le mouvement à Toulouse. Les parents qui souhaiteraient lancer une telle démarche dans l’école de leurs enfants peuvent nous contacter via ce formulaire.

https://docs.google.com/presentation/d/1QlS9My193IFKJX8OOa9xn0y1Jlmxh0L6CCg1COCM2JI/edit?usp=sharing

Le lien pour la visio de la réunion : https://meet.google.com/vjn-avyw-ggj

Le lien pour l’ajouter à votre calendrier : https://calendar.google.com/event?action=TEMPLATE&tmeid=NmYwcmRjdHVsNWp0cmo0ajFnM285dGZhaGwgcmFwaGFlbC5hbmRyZTMxQG0&tmsrc=raphael.andre31%40gmail.com

Vous pouvez aussi nous contacter pour qu’on vous envoie l’invitation.

2 thoughts on “Des rues scolaires à Toulouse ? Une réunion pour échanger

  1. Bonjour
    Un retour d’expérience de la soi disant rue D’Artagnan piétonne.
    Des bornes rétractables (manuellement) sont à l’entrée de la rue D’Artagnan et peuvent en effet bloquer la rue pendant un court moment à 4 reprises : le matin (autour de 08h20) et avant le repas(autour de 11h30) , après le repas(autour de 13h40) et a la sortie(autour de 16h).

    Ces bornes sont rétractables mécaniquement , le corrollaire est il faut un agent de la mairie pour les actionner . Il y a eu pas mal de carences , et les rues sont restées libres d’accès pendant longtemps .
    Pas beaucoup de solutions si ce n’est :
    – Mairie doit garantir la disponibilité des agents (et ne pas essayer de transférer cette responsabilité aux parents ou aux enseignants/CLAE..)
    – Mairie doit consentir à une automatisation (mais elle y oppose le prix exorbitant de bonnes rétractables automatiques et y voit un trop grand risque de pannes (?)). C’est pourtant ainsi qu’est régulé le traffic voiture dans l’hypercentre de Toulouse.
    Il y a des bornes automatiques qui ne soient pas rétractables mais impossible de savoir si la mairie a exploré cette solution.
    Pour l’instant la seule solution proposée pour pallier la carence d’agents en charge d’actionner la barrière , est une barrière mécanique à propulsion parentale ou mettre un panneau (ouh lala)

  2. Merci pour ce retour très instructif parce que cet exemple est souvent cité par les élus comme preuve de leur action. Donc la réalité c’est qu’on n’a même pas une vraie rue scolaire à Toulouse. On espère que vous pourrez participer à la réunion du 13 janvier pour qu’on essaie de faire changer les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.